search

Accueil > La vie au collège > Critiques littéraires > Sirius, de la Terre aux étoiles.

Sirius, de la Terre aux étoiles.

lundi 25 mars 2019, par Théa Ginepro

Sirius, de la Terre aux étoiles.

Dans un monde post-apocalyptique dû à la diffusion d’un virus meurtrier répandu par l’Homme suite à une guerre, Avril et Kid, son petit frère, tentent de survivre tant bien que mal dans leur cabane-arbre, jusqu’à ce que le passé les rattrapent. Ils se retrouvent à mendier des denrées jusqu’à ce qu’ils rencontrent Sirius, un porcelet miraculé ayant survécu au virus, qui va les mener à La Montagne.

Stéphane Servant est né à Carcassonne en 1975 et a donc actuellement 43 ans. C’est un auteur de littérature jeunesse français, il a notamment écrit son premier livre, Le Machin en 2011 et Le Cœur des Louves en 2013, ce dernier ayant été le lauréat du prix Farniente en 2015. Pour ce qui est de Sirius, c’est le dernier livre de Stéphane Servant actuellement, il a été écrit en 2017 et a remporté les prix Vendredi Et Sorcière, respectivement en 2017 et 2018.

Le premier chapitre commence à 69 (page 7), le chapitre 1 se situe à la page 465, la numérotation des chapitres est originale. C’est une histoire incroyable et post-
apocalyptique pour les amateurs du genre littéraire fantastique. Avril, la jeune fille, vit une relation particulière avec son jeune frère, Kid, dans un monde plein de dangers. De plus, cet ouvrage montre la réaction des êtres humains placés dans des conditions extrêmes, soumis à la mort constamment. L’Humain détruit tout et retourne à l’état sauvage. Suspens et aventure sont au rendez-vous.

Le point négatif réside dans le fait que le scénario se répète entre Avril et Kid (Kid veut faire quelque chose ou aller quelque part mais Avril ne veut pas, un chapitre après, Avril accepte). Malgré cela, le récit reste haletant et prenant.

Cette histoire fait beaucoup réfléchir sur l’Homme et les conséquences de ses actes sur la planète. Finalement, l’écologie et l’Humanité sont au cœur de cet ouvrage.
Ce livre magnifique est à conseiller et à lire pour tous les fans de romans fantastiques de type science-fiction avec de l’aventure.

« Ils cheminèrent ainsi durant sept jours, passant de combes en collines, tantôt fouettés par des pluies torrentielles tantôt assommés par des canicules extrêmes. Ils croisèrent des fermes abandonnées où la terre stérile et craquelée volait en tourbillons de poussière. Ils firent de grands détours pour éviter des charniers élevés vers le ciel, pyramides où s’enchevêtraient les corps crayeux d’hommes et de bêtes, tous réunis et maintenant
entièrement égaux dans la mort. »
(l. 1 à 9 page 202)
Ollin Pierre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.